Grégoire Müller

Grégoire, l’aîné, «l’américain», était parti à l’âge de 18 ans pour Paris puis New York. Il allait  y faire sa vie comme critique d’art d’abord et artiste peintre ensuite. Il y fréquenta les grands minimalistes, Richard Serra entre autres ainsi que des land artistes comme Michael Heizer,
avant de développer sa peinture à lui, un art figuratif engagé en contrepoint avec  son entourage. Il allait complètement renouveler le genre  de la nature morte en la monumentalisant et en dépei­gnant la nature… morte ou mortifiée! Représentations  de nos jours, ces «petites choses» aux thématiques souvent étranges nous bousculent dans notre rapport à la réalité.

Grégoire Müller, lunar eclipse, 2015
huile sur toile, 85×40cm

Grégoire Müller, t. bone, 2010
huile sur toile, 43×95cm

Grégoire Müller, noisettes, 2014
huile sur toile, 39×124cm

Grégoire Müller, ginger, 2014
huile sur toile, 35,5×57cm

Grégoire Müller, bull’s eye, 2015
huile sur toile, 31×32cm

Grégoire Müller, horizon, 2009
huile sur toile, 83×185cm

Grégoire Müller, papaya, 2012
huile sur toile, 57×87cm

Grégoire Müller, squashed can, 2015
huile sur toile, 48×66cm

Grégoire Müller (*1947)

est né à Morges et vit à La Chaux-de-Fonds

expositions – sélection:

musées

  • 2003 Musée des Beaux-Arts, Le Locle
  • 2001 Musée d’Art et d’Histoire, Neuchâtel
  • 1993 Villa Turque, La Chaux-de-Fonds
  • 1992 Kunsthaus, Zürich
  • 1989 Palais de l’Athénée, Genève
  • 1986 Musée des Beaux-Arts, La Chaux-de-Fonds

galeries

  • 2014 Le Labyrinthe, La Chaux-de-Fonds
  • 2012 Galerie Jonas, Cortaillod
  • 2011, 1993, 1991, 1989, 1986 Jason McCoy Gallery, New York
  • 2009 Espace Courant d’Art, Porrentruy
  • 1999 Galerie Numaga, Auvernier
  • 1997 Galerie ESF, Lausanne
  • 1993, 1987 Galerie Carzaniga, Bâle
  • 1992, 1987 Galerie Fischlin, Nyon, Genève
  • 1987 Galerie Ziegler, Zürich
  • 1986 Grünebaum Gallery, New York
  • 1984 Oil and Steel Gallery, New York
  • 1977 Kornblee Gallery, New York
  • 1975 Galerie Jean Chauvelin, Paris